16 juin 2020 – 3 Janvier 2021

Palais de la Porte Dorée

  • Visites guidées

    - En français : tous les samedis à 11h et 14h et les dimanches à 16h
    - En anglais : tous les dimanches à 10h30

    Au côté d’un conférencier, explorez l’univers foisonnant de Christian Louboutin et toutes les facettes de son imaginaire aux multiples références. Dévoilant ses inspirations et ses processus créatifs, l’exposition met en scène la vision de Christian Louboutin à travers quelques-unes de ses œuvres les plus précieuses issues de sa collection personnelle ainsi que des prêts de collections publiques.

    Tarifs : tarif plein 16 € / tarif réduit 13 €
    Durée : 1h30

    Réservation : reservation@palais-portedoree.fr

  • Atelier "Abracadabra , soulier !"

    - Dimanches 22 mars, 9 et 19 avril à 10H30
    - 6-10 ans

    D’où vient l’inspiration d’un créateur ? Comment s’amuse-t-il avec les formes et les couleurs ? Munis de pochoirs, de gommettes et de rubans, les jeunes participants découvrent la sérigraphie et créent un soulier qu’ils customisent à leur envie.

    Tarifs :
    - Adulte : tarif plein 10 € / tarif réduit 6€
    - Enfant : 6 €

    Durée : 1h30

    Réservation obligatoire : reservation@palais-portedoree.fr

  • Atelier "Soulier au fil"

    - Dimanches 5 et 16 avril, 3 et 31 mai à 10H30
    - 6-10 ans

    Le soulier, toute une histoire ! En découvrant l’œuvre du créateur français Christian Louboutin, l’enfant s’amuse à inventer, tout comme lui, un soulier un peu spécial. Il customise ensuite avec fils et tissus la chaussure de ses rêves !

    Tarifs :
    - Adulte : tarif plein 10 € / tarif réduit 6€
    - Enfant : 6 €

    Durée : 1h30

    Réservation obligatoire : reservation@palais-portedoree.fr

MENU

FERMER

Suggestions & Projections

“Cette salle rappelle combien le soulier est à la croisée des chemins : comme créateur, je propose et suggère, mais celui ou celle qui porte le soulier dispose et projette”.

Christian Louboutin

“Cette salle rappelle combien le soulier est à la croisée des chemins : comme créateur, je propose et suggère, mais celui ou celle qui porte le soulier dispose et projette”.

Christian Louboutin

De prime abord, cette pièce se présente comme un inoffensif salon digne d’une granny anglaise, malicieuse mais conservatrice. En composant cet intérieur comme le ferait un ensemblier, Christian Louboutin se joue de l’art décoratif et de l’ornement : de loin semblent se déployer des répertoires relativement abstraits, nourri du vocabulaire floral ou végétal ou d’une calligraphie délicate, le tout dégageant une sérénité joyeuse. De près, la réalité est toute autre : chacun de ces éléments décoratifs est en réalité formé de combinaisons de corps transformés, celui de Pierre Molinier en femme super-sexualisée, réagençant des formes nouvelles à partir de jambes, de pieds chaussés de soulier à talons, bas et collants de soie, visages offerts ou mains dardées. Lorsqu’il présente ses spikes, souliers recouverts de pointes ou de clous inversés, Christian Louboutin rappelle d’abord que, pour lui, l’alliance du cuir et des clous a toujours évoqué, avant tout autre chose, ce que les amateurs d’art et les historiens nomment la « Haute époque », période allant du Moyen Âge au début du XVIIe siècle, une tonalité médiévale fleurant bon les armures et le mobilier garni de cuir de Cordoue. C’est ensuite que l’on y a plaqué, commentateurs et usagers, une connotation toute différente, mêlant sexualité et domination, sado-masochisme ou références au hard ou metal rock, qui sont loin de son idée initiale. Pour lui, c’est l’aspect décoratif, intimement attaché à l’histoire des styles, qui a inspiré ce type de créations, mais à l’évidence ces dernières montrent combien la projection fantasmée et la suggestion peuvent remodeler.

Visitez christianlouboutin.com

Retour